Etape 3 : la transition écologique au cœur de mon modèle d'entreprise - je transforme

TRAJ'EC - incubation et accélération de vos projets d'économie circulaire

Dispositif co-porté par la Région et l'ADEME,  "TRAJ'EC" propose aux start-up et TPE-PME matures de Provence-Alpes-Côte d'azur de bénéficier d’un accompagnement approfondi de leur projet d'économie circulaire (économie de la fonctionnalité, mesure d’impact et externalités, stratégie de marché, levée de fonds et partenariats, …). Retenus dans le cadre d'un appel à projets, nos partenaires experts incubent et accélèrent vos projets pour en faire de véritables pépites de l'économie ciculaire.
Intéressez ? Contactez-les !

En cours de renouvellement 

Contact : secretariat-secip@remove-this.maregionsud.fr

L'appel à projets Ecologie Industrielle et Territoriale (EIT)

L'appel à projets EIT est un dispositif co-porté par la Région et l'ADEME.
Il vise à accompagner les démarches collectives, notamment initiées par des représentants de groupements d’entreprises (associations, clubs d'entreprises, chambres consulaires..), sur un territoire ou une filière, dans le but de réduire son impact environnemental par l’optimisation et/ou la valorisation de l’usage des ressources (matières, énergies, personnes...).
L'appel à projets permet d'accompagner les démarches en phase d’émergence et de structuration, les démarches en phase de déploiement et/ou de consolidation ainsi que la mise en œuvre de projets innovants et expérimentaux.

ACCEDER A L'APPEL A PROJETS (pdf - 780 Ki)
ACCEDER A LA NOTE DE CANDIDATURE (docx - 169 Ki)

Contacts :
Laurence GAUBERT
David BREMONT

 

Les chèques-conseil Ecologie Industrielle et Territoriale (EIT)

Dispositif porté par la Région, le chèque-conseil EIT s'adresse aux entreprises impliquées dans une démarche d'écologie industrielle et territoriale.
Il leur permet de bénéficier, gratuitement, de 8 jours de prestations conseil - en individuel ou collectif - qui leur permettent de valider l’opportunité d’entreprendre des démarches de synergies de substitution interentreprises. 

Contact :
Laurence GAUBERT

Soutien aux équipements et filières de valorisation des déchets : Amélioration de la gestion et de la valorisation des déchets

Dans le cadre du Contrat d’objectifs déchets Région/EPCI, ce dispositif vise à accompagner les investissements prévus ou compatibles avec la planification régionale en matière de prévention et de gestion des déchets et leurs études préalables, concernant notamment :

  • L’évolution ou la création de centres de tri des emballages ménagers dans le cadre de l’extension des consignes de tri (dont les projets de reconversion, modernisation) ;

  • La modernisation ou la création de centres de tri des déchets d’activité économique, permettant d’améliorer significativement le tri et la valorisation des déchets ;

  • La création de déchèteries professionnelles à haut niveau de service, notamment en vue de l’amélioration de la collecte des déchets du bâtiment ou l’adaptation des déchèterie publiques à la différenciation des déchets d’activité en zones rurales ;

  • La modernisation ou la création de déchèteries pour les particuliers intégrant complètement les objectifs et notions de réemploi, par exemple déchèterie inversée ;

  • Les recycleries, ressourceries, matériauthèques pour les déchets publics ou privés ;

  • La mise en oeuvre de solutions de valorisation matière innovante et performante notamment en ce qui concerne les gisements prioritaires : bois, plastique, métaux, verre, cartons, textile, matières minérales, plâtre, matières organiques, etc. ;

  • La création d’unités de valorisation énergétique de combustibles solides de récupération (CSR) ;

  • La création d’unités de préparation des déchets afin d’optimiser le fonctionnement des installations existantes.

ACCEDER AU PLAN REGIONAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS (Partie 3.1) (pdf - 0.93 Mi)

Contact : Gerald DAUDE

Soutien aux projets de tri à la source et valorisation des biodéchets

Cette aide a pour objectif d'élaborer à l’échelle territoriale une stratégie de gestion des déchets organiques (déchets verts, biodéchets des ménages et déchets organiques privés), permettant aux différents producteurs de déchets organiques de répondre à leurs obligations de valorisation tout en apportant un appui à la mise en oeuvre de cette stratégie.

ACCEDER AU PLAN REGIONAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS (Partie 4.0) (pdf - 0.93 Mi)

Contact : Gerald DAUDE

Aides régionales aux études stratégiques en matière d’économie circulaire et de déchets

Ce dispositif a vocation à éclairer les choix et décisions du bénéficiaire (en termes technique, organisationnel, financier, juridique, etc.), améliorer et approfondir les connaissances sur un sujet précis et poser un diagnostic et proposer des pistes d’actions. Sont concernées par les aides aux études stratégiques : les études sur différentes échelles territoriales (territoire, bassin SRADDET, région, supra-régionale), d’une filière, les études visant une gestion différentielle des Déchets des Activités Economiques (DAE) par les EPCI etc.

ACCEDER AU PLAN REGIONAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS (Partie 5.0) (pdf - 0.93 Mi)

Contact : Gerald DAUDE

L'appel à projets FILIDECHET

Co-porté par l'ADEME et la Région, relancé chaque année, l'appels à projets Filidéchet a pour objectif de promouvoir des projets innovants et expérimentaux, présentant un fort potentiel de reproductibilité et concourant de façon concrète aux objectifs suivants : faire de la prévention et de la valorisation des déchets une ressource pour les territoires, favoriser l’économie circulaire, optimiser la valorisation, réduire la quantité de déchets destinés au stockage et à l’incinération, favoriser le développement économique, social et environnemental autour de nouvelles activités liées à la valorisation matière des déchets.
 

AAP en cours de renouvellement 

La démarche régionale « Zéro déchet plastique »

Dans le cadre de son Plan climat « Une COP d’avance », la Région s’est engagée à préserver son patrimoine naturel et protéger la biodiversité. La démarche régionale « Zéro déchet plastique » est déployée autour de trois axes complémentaires :

  • La charte d’engagement « Zéro déchet plastique » à destination des collectivités, entreprises, établissements scolaires et les associations, parcs naturels et syndicats de rivière. Cette charte, qui balise les actions en faveur d’un changement de comportement, est animée par l’Agence régionale pour l’environnement-Agence régionale de la biodiversité et l’environnement (ARBE).  

  • La plateforme et le réseau ReMed Zéro Plastique, soutenus par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et animés par l’association MerTerre, ReMed, est le premier réseau régional de collecteurs de déchets sauvages. Il a pour vocation de mettre en lien toutes les parties prenantes et de partager les bonnes pratiques, les outils et les données scientifiques. 148 structures sont déjà engagées.

  • L’Appel à projets « Ensemble, pour une nature zéro déchet plastique », action 81 du Plan climat régional, pour financer l’innovation, expérimenter, tracer de nouveaux chemins. Mené par le SECD l'appel à projets régional "Ensemble pour une nature zéro déchet plastique protection de la mer Méditerranée et préservation des milieux naturels contre les déchets plastiques".

AAP en cours de renouvellement 

Soutien aux projets de prévention des déchets 

Ce dispositif vise à accompagner spécifiquement les projets de prévention des déchets qui ciblent des gisements prioritaires, les projets d’économie circulaire, 
la généralisation de la redevance spéciale et la mise en oeuvre de la tarification incitative. Les projets de gestion des biodéchets sont traités dans un cadre spécifique.

ACCEDER AU PLAN REGIONAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS (Partie 2.1) (pdf - 0.93 Mi)

Contact : Gerald DAUDE

 

Soutien aux projets d'animation d’actions collectives en matière d’économie circulaire et de déchets

Ce dispositif vise à accompagner les démarches de mobilisation et d’action collective développées sur le territoire régional, en lien avec les objectifs prioritaires de la planification régionale des déchets (réseaux régionaux sur le compostage ou la matière organique, le gaspillage alimentaire,  la réutilisation, le réemploi, etc.).

Il s’agira de soutenir :

  • L’animation d’actions collectives de dimension régionale (Information, sensibilisation, communication, formation… visant à structurer les réseaux régionaux s’engageant en matière d’économie circulaire et respectant les priorités fixées par la planification régionale, et les instances consultatives éventuellement) ;

  • L’animation d’actions collectives locales (opérations visant la mise en place d’un processus de transition vers l’économie circulaire associant différents partenaires locaux).

ACCEDER AU PLAN REGIONAL DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS (Partie 2.2) (pdf - 0.93 Mi)

Contact : Gerald DAUDE

Sylviculture

Le cycle forestier présente la caractéristique d’être en mesure de générer à la fois plus-value économique grâce à la valorisation des produits bois et bénéfice environnemental (aménités de la forêt). 

Dans certains cas, des travaux sylvicoles peuvent être nécessaires à l’accomplissement du cycle de production et justifier des financements incitatifs ciblés sur les interventions les plus pertinentes. 

La mise en évidence d’itinéraires de travaux sylvicoles prioritaires répond à ce besoin.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION DE SOUTIEN A LA SYLVICULTURE DES ESSENCES A POTENTIEL DE VALORISATION BOIS D'ŒUVRE (pdf - 133 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

 

Plantations en forêt

Ce dispositif est complémentaire au cadre d’intervention relatif au soutien à la sylviculture des essences à potentiel de valorisation bois d’oeuvre. 

L’objectif est d’accompagner financièrement l’achat de plants et les investissements liés à des plantations en forêt lorsque la régénération naturelle rencontre des difficultés à se mettre en place et dans le cas de dépérissement dû au changement climatique. 

Cette aide concerne en priorité les essences suivantes : Mélèze, chêne liège, cèdre de l’Atlas mais les autres espèces emblématiques de la Région pourront être retenues dans certains cas particuliers.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION PLANTATIONS EN FORÊT (pdf - 166 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

Favoriser la gestion durable forestière

La gestion durable est certifiée par la réalisation de documents de gestion. 47% de la forêt régionale est planifiée par des Plans simples de gestion ou documents d’aménagement mis en oeuvre par l’Office national des forêts.

Elle garantit leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour l'avenir, les fonctions économique, écologique et sociale pertinentes sans causer de préjudices à d'autres écosystèmes.

Le regroupement des petits propriétaires forestiers privés, permet une gestion concertée pérenne à l’échelle de petits massifs forestiers.
La gestion des coupes et des travaux réalisés dans les forêts publiques et privées sont encadrés par des documents de gestion.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION EN FAVEUR DE LA FORÊT ET DE LA FILIERE BOIS (Partie 3.1.1) (pdf - 86 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

 

Développer et promouvoir le bois d'œuvre

La forêt et ses écosystèmes se constituent ou se reconstituent dans la durée car le bois est une ressource renouvelable, mais lente à se régénérer. Il convient donc d’accorder une grande place à la qualité et à la rigueur d’un suivi à long terme dans les activités de sylviculture et d’exploitation forestière.
Constitué de grumes destinées au sciage, déroulage, tranchage et autres usages, le bois d’oeuvre est utilisé après transformation en menuiserie, charpente, caisserie, ameublement.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION EN FAVEUR DE LA FORÊT ET DE LA FILIERE BOIS (Partie 3.2.1) (pdf - 86 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

 

Intensifier la mobilisation des bois

Les fonctions de la forêt ne sont pas seulement paysagères et de loisir, mais également économiques de production : bois d’oeuvre, d’industrie et bois énergie.
Afin d’augmenter et d’améliorer la mobilisation de bois en réponse à l’évolution à la hausse de la demande, notamment liée à la mise en production des deux centrales à biomasse (Sylviana et Uniper), il est nécessaire de :

  • Améliorer les conditions de récolte en soutenant les aménagements indispensables à la mobilisation du bois ;

  • Lever les freins à la mobilisation en encourageant le développement de techniques nouvelles ou insuffisamment utilisées ;

  • Favoriser la mobilisation conjointe des bois des forêts publiques et privées ainsi que la massification ;

  • Encourager les diverses formes de regroupement des petites propriétés privées ;

  • Favoriser la mise en gestion de forêts présentant un potentiel de récolte de bois non mobilisés.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION EN FAVEUR DE LA FORÊT ET DE LA FILIERE BOIS (Partie 3.2.2) (pdf - 86 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

 

Dynamiser la valorisation des produits

Les dynamiques de valorisation et de développement de produits bois transformés doivent être encouragées :

  • Les systèmes de traçabilité des bois également appelés systèmes de chaîne de contrôle, en particulier en rapport avec la certification sont utilisés pour fournir des informations sur l’acheminement des bois de la forêt aux consommateurs, en passant par le stockage et le transport, et pour vérifier que la matière première des produits bois provient de sources légales, durables ou acceptables à d’autres égards ;

  • La traçabilité entre chaque entreprise de la chaîne de transformation permet ainsi d’apporter au consommateur une information claire sur l’origine des matériaux.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION EN FAVEUR DE LA FORÊT ET DE LA FILIERE BOIS (Partie 3.2.3) (pdf - 86 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

 

Moderniser et développer les outils d'exploitation forestière et de transformation du bois

Afin de favoriser le développement et la structuration de la filière bois et ainsi participer à l’essor économique, notamment dans les zones rurales et de montagne, la Région, apporte son soutien aux entreprises qui modernisent leur outil de production et accroissent ainsi leur compétitivité.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION EN FAVEUR DE LA FORÊT ET DE LA FILIERE BOIS (Partie 3.2.4) (pdf - 86 Ki)

Contact : Nicolas OUDART​​​​​​​

Aides à la décision

Les études de faisabilité ne sont aidées que si elles sont réalisées par un bureau d’études ayant un certificat de qualification ou de certification RGE études en cours de validité. Pour vous en assurer, il vous suffit de consulter l'annuaire des professionnels RGE | France Rénov'.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION BOIS ENERGIE (Partie 4.0) (pdf - 774 Ki)
Cahier des charges étude de faisabilité (pdf - 306 Ki)
Cahier des charges étude de faisabilité réseau (pdf - 342 Ki)
Guide de création d'un réseau de chaleur (pdf - 5.98 Mi)
Guide de réalisation du schéma directeur d'un réseau de chaleur ou de froid existant (pdf - 1.61 Mi)

Contact : Nicolas OUDART

 

Aides à l'installation pour le bois énergie

L’investissement bois éligible intègre les coûts liés à l'ingénierie, aux travaux portant sur l'installation bois (équipement, génie civil et VRD liés à la chaufferie et au stockage, la chaudière d’appoint), au comptage obligatoire et au matériel de suivi de l'installation.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION BOIS ENERGIE (Partie 5.0) (pdf - 774 Ki)
Démarche qualité chaufferie bois-énergie (DQCB) (xlsx - 0.92 Mi)
Modèle de contrat d’approvisionnement en bois déchiqueté (petites et moyennes consommations 1 à 500 tonnes) (pdf - 0.94 Mi)
Notice d’utilisation et conseils pour élaborer le contrat d’approvisionnement en bois déchiqueté (pdf - 2.65 Mi)
Bilan de chauffe (docx - 116 Ki)
Charte Qualité Combustible Bois Déchiqueté (pdf - 642 Ki)

 

Contact : Nicolas OUDART

 

Approvisionnement des chaufferies

Etudes de faisabilité plateformes bois énergie/biomasse et production bois granulés

Les bâtiments devront présenter des conditions d’exploitation optimisées (hauteur minimale entre l’avancée de toiture et sol fini supérieure ou égale à 6 m, site présentant une durée d’ensoleillement d’au minimum 3 h par jour).

Aides aux plateformes bois-énergie (stockage et séchage de plaquettes) / biomasse et aux productions de granulés

L’aide aux projets sera proposée à hauteur de 50% maximum du montant éligible et dépendra du seuil critique d’aides nécessaires à la réalisation du projet. Un modèle économique sera donc exigé.

Aides aux équipements de collecte, broyage, stockage et manutention

Dans le cadre d’un réseau local ou régional d’approvisionnement organisé, des aides au cas par cas sont possibles dans
la mesure où les équipements sont prioritairement dédiés à la gestion d’un approvisionnement issu à minima de 70% d’origine forestière. Cet approvisionnement pourra être complétés par des gisements d’origine paysagère ou agricole.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION BOIS ENERGIE (Partie 6.2) (pdf - 774 Ki)

Contact : Nicolas OUDART

Soutien aux actions de sensibilisation, d'accompagnement et d'animation du territoire sur la thématique des carburants alternatifs

L’organisation d’événements et d’actions d’animation territoriale participant à l’accompagnement et à la sensibilisation des acteurs locaux est un point important pour accélérer la transition vers une mobilité décarbonée. Le soutien se fixe deux objectifs :

  • Construire une nouvelle culture commune autour de ces carburants alternatifs, de leurs avantages économiques, sociaux et environnementaux, de leurs limites et de leurs contraintes de déploiement ;

  • Faire émerger des intérêts d’acteurs pour construire des projets.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION ZERO EMISSION SUR ROUTE (Partie 3.1) (pdf - 753 Ki)

Contact : Franck FERRIZ

 

Soutien au déploiement d'infrastructures de recharge de véhicules électriques

L’objectif de la Région est de poursuivre le maillage du territoire en répondant aux besoins des usagers mais aussi d’orienter la recharge de véhicules électriques sur des lieux qui lui paraissent particulièrement en cohérence avec la stratégie énergétique régionale.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION ZERO EMISSION SUR ROUTE (Partie 3.2) (pdf - 753 Ki)

Contact : Franck FERRIZ 

 

Appel à projets - Soutien au déploiement de stations GNV – MOBIGAZ

Le présent AAP vise à financer des projets favorisant l’émergence sur le territoire régional de stations d’avitaillement d’accès public distribuant du Gaz Naturel Véhicules (GNV) et du BioGNV (GNV d’origine renouvelable certifié par le dispositif français des Garanties d’Origine). Ces stations seront équipées pour assurer un avitaillement rapide à tout véhicule dont les poids lourds (débit de compression > 600NM3/H). Par la suite, le terme de « station GNV/BioGNV » désignera cette solution particulière d’avitaillement.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION ZERO EMISSION SUR ROUTE (partie 3.3) (pdf - 753 Ki)

Contact : Franck FERRIZ

 

Soutien aux projets innovants couplant production et distribution locale de carburants alternatifs

En lien avec la dynamique Flexgrid13 visant à faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une région pionnière des réseaux intelligents, la Région soutient le couplage de la recharge de véhicules électriques avec des énergies renouvelables produites localement. Ce volet établit également un lien fort avec le Plan Solaire régional et les projets d’autoconsommation qui peuvent être soutenus.

ACCEDER AU CADRE D'INTERVENTION ZERO EMISSION SUR ROUTE (partie 3.4) (pdf - 753 Ki)

Contact : Franck FERRIZ​​​​​​​

Maîtriser les consommations des bâtiments tertiaires privés

Les actions soutenues doivent permettre aux gestionnaires de bâtiments tertiaires privés de s’engager dans une démarche qualité pour la gestion des fluides, de mutualiser des moyens afin de mieux connaître leur patrimoine, de mettre en oeuvre un suivi des consommations réelles, d’identifier les gisements d’économies de fluides (énergie, eau), de
développer leur compétence en conduite d’installations techniques (CVC) et de réaliser des économies de fluides par des actions à faible coût.

ACCEDER AU DISPOSITIF
CONSULTER LE CADRE D'INTERVENTION BATIMENTS DURABLES TRANSITION ENERGETIQUE (Partie 1.3) (pdf - 86 Ki)

Contacts :
Catherine RAMOS
Aniela HERRENSCHMIDT

Maîtriser les consommations des bâtiments dans le cadre de démarches territorialisées de management des fluides

Les actions soutenues doivent permettre aux organismes publics ou privés menant des démarches territorialisées de transition énergétique (quartiers, zone d’activités, petite commune) d’élaborer une connaissance partagée (méthode de gouvernance avec les acteurs) des consommations d’un territoire et un plan d’actions ambitieux permettant de contribuer à l’objectif du Plan Climat Régional (réduction de 50% des consommations).

ACCEDER AU DISPOSITIF
CONSULTER LE CADRE D'INTERVENTION BATIMENTS DURABLES TRANSITION ENERGETIQUE (Partie 1.4) (pdf - 86 Ki)

Contacts :
Catherine RAMOS
Aniela HERRENSCHMIDT

Stratégie patrimoniale, opérations exemplaires et innovation 

Ce dispositif vise à soutenir la réalisation d’opérations de travaux avec des objectifs énergétique et durable très performants afin de favoriser l’expérimentation et l’innovation d’une part et de valoriser et diffuser des pratiques exemplaires d’autre part. La programmation d’opérations de réhabilitation performantes par la réalisation d’audits énergétiques, architecturaux et financiers sur des parcs bâtiments est également soutenu.

ACCEDER AU DISPOSITIF
CONSULTER LE CADRE D'INTERVENTION BATIMENTS DURABLES TRANSITION ENERGETIQUE (Partie 2.1) (pdf - 86 Ki)

Contacts :
Catherine RAMOS
Aniela HERRENSCHMIDT

Accompagnement des maîtres d’ouvrages par un AMO QE dans la rénovation globale performante de leur bâtiment

Ce dispositif vise à faciliter l’intégration des enjeux du Plan Climat dans les programmes de travaux de rénovation par la diffusion de démarches de qualité environnementale du bâti, de contribuer à une montée en qualité des opérations de rénovation en visant une approche environnementale globale, et en particulier le niveau BBC rénovation ou, à défaut, l’obtention du label Effinergie Patrimoine et permettre aux maîtres d’ouvrage d’acquérir cette compétence par l’intermédiaire d’un assistant à maîtrise d’ouvrage qualité environnementale (AMO QE).

ACCEDER AU DISPOSITIF
CONSULTER LE CADRE D'INTERVENTION BATIMENTS DURABLES TRANSITION ENERGETIQUE (Partie 2.2) (pdf - 86 Ki)

Contacts :
Catherine RAMOS
Aniela HERRENSCHMIDT

Aides aux filières écomatériaux

Le dispositif permet de développer l’usage des éco matériaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il peut s’agir :

  • d’actions territorialisées permettant de mobiliser des filières locales et d’organiser l’écosystème entrepreneurial pour mettre en place la filière (y compris études/actions et recherche/développement permettant à ces nouveaux matériaux de répondre aux exigences desréglementations incendie et établissements recevant du public) ;

  • de process industriels innovants destinés à la production d’éco-matériaux.

ACCEDER AU DISPOSITIF
CONSULTER LE CADRE D'INTERVENTION BATIMENTS DURABLES TRANSITION ENERGETIQUE (Partie 3.0) (pdf - 86 Ki)

Contacts :
Catherine RAMOS
Aniela HERRENSCHMIDT​​​​​​​

Aides aux actions structurantes à destination des acteurs de la filière bâtiment

Les actions financées doivent permettre de structurer le secteur du bâtiment autour des thématiques
liées à la transition énergétique (liste non exhaustive) :

  • Formation et développement des compétences sur la rénovation énergétique et les nouveaux procédés constructifs ;

  • Développement d’outils et moyens de connaissance (observation, veille) des données du bâtiment (consommations, marché de la rénovation énergétique, pratiques des différents acteurs, retours d’expérience) et réalisation d’études spécifiques (études de potentiels, études comparatives, de marché, faisabilité) ;

  • Accompagnement des acteurs à la révolution numérique et aux possibilités technologiques qu’elle offre : BIM (Building Information Modeling), smart grids, block chain, etc.) ;

  • Développer des modèles innovants de financement (ingénierie financière), de commercialisation, des contractualisations favorables à une meilleure prise en compte des questions énergétiques en développant des dispositifs d’ingénierie financière adaptés ;

  • Développer des outils s’appuyant sur des approches basées sur la gouvernance, les utilisateurs et le comportement en vue d’une meilleure prise en compte des questions énergétiques ;

  • Actions d’animation territoriale des acteurs via des relais professionnels (colloque, conférence, groupes de travail, accompagnement, ingénierie technique, sensibilisation …).

ACCEDER AU DISPOSITIF
CONSULTER LE CADRE D'INTERVENTION BATIMENTS DURABLES TRANSITION ENERGETIQUE (Partie 4.0) (pdf - 86 Ki)

Contacts :
Catherine RAMOS
Aniela HERRENSCHMIDT